Les plus anciennes inscriptions runiques connues remontent au IIe siècle apr. J.-C. C’est en Scandinavie et dans les contrées livrées à l’expansion viking (sauf, curieusement, en Islande et en Normandie) que l’on a retrouvé le plus grand nombre de runes, gravées le plus souvent sur de la pierre ou du métal, mais aussi sur de l’os et de l’andouiller. La tradition nordique attribue l’invention des runes au dieu Odin et leurs prêtent des propriétés hautement magiques pour tout ce qui touche la divination et la précognition.

La radiesthésie quant à elle, (ou étude du rayonnement) est souvent associé à l’un des outils fréquemment utilisé en magie. Le pendule est en effet un capteur et amplificateur d’énergies. Bien utilisé il peut être une puissante aide de préscience et de précognition, mais aussi un amplificateur de charges et voults.
.